top of page

Les South China Tigers en League One?


Les lourdes défaites encaissées par les Dragons face au Portugal (14 à 42) et aux Etats-Unis (7 à 49) ont laissé des traces chez la Hong Kong Rugby Union. La fin du programme de rugby élite à XV en janvier 2021 et le peu de matchs des hongkongais depuis 2019 (2 seulement avant le tournoi de repêchage) ont beaucoup pesé dans les résultats désastreux.


La pandémie a eu un impact terrible sur le rugby asiatique et bien évidemment celui hongkongais. Le niveau de l'équipe nationale a régressé par rapport à il y a 4 ans. Alors comment y remédier? Hong Kong fait face à un problème de poids.


La sélection domine largement le rugby en Asie (derrière l'intouchable Japon) et seule la Corée du sud oppose une certaine résistance. Et les Dragons doivent faire face aussi à World Rugby qui ne semble pas prêt à lancer les hongkongais et les sud-coréens dans une compétition internationale, ne sachant pas leur réel niveau.


Au niveau "national", Hong Kong dispose d'un championnat semi-professionnel mais celui-ci n'a pas un niveau suffisant pour permettre aux Dragons de progresser au niveau international et de se qualifier pour une coupe du monde de rugby.


La Hong Kong Rugby Union a ainsi fait une croix sur une possible qualification pour le mondial de rugby de 2027 en Australie et vise celui de 2031 aux Etats-Unis. Pour cela, il y a deux voies. La première est de développer des joueurs locaux et de les envoyer jouer dans des championnats professionnels à l'étranger pour élever le niveau de l'équipe nationale.


Pour la deuxième, la fédération hongkongaise de rugby regarde en Asie. La HKRU a décidé de concentrer ses efforts vers le Japon, le pays qui domine de la tête au pied le rugby à XV sur le continent. L'objectif est d'intégrer le plus rapidement possible une franchise professionnelle en League One où le niveau est bien supérieur à la HK Premiership.


On pense tout de suite aux South China Tigers, équipe professionnelle de rugby fondée en 2018 qui a participé à l'éphémère Global Rapid Rugby en 2020. Cela permettrait à Hong Kong de combler l'écart entre son championnat national et le niveau international.


Dès la saison 2023/2024, de nouveaux clubs vont intégrer la League One japonaise. La grande question est de savoir désormais si la JRFU va accepter que les South China Tigers intègrent le seul championnat professionnel de rugby en Asie?

181 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
ARCHIVES
DERNIERES NEWS
bottom of page