Pro League: une professionnalisation en douceur qui se déroulera en 3 étapes


Tout a été dit sur la future Pro League qui va remplacer la Top League (2003-2021) et qui sera lancée en janvier 2022. Est-ce un championnat professionnel? Oui mais contrairement à la J-League pour le football au début des années 90, la professionnalisation du rugby nippon va se dérouler en douceur et en 3 étapes pour être plus précis.


La raison est assez simple. A l'heure actuelle, mis à part quelques mastodontes comme Panasonic Wild Knights, de nombreux clubs japonais ne sont pas prêts pour passer au professionnalisme dès 2022. Tout est à faire: infrastructures, commercialisation, etc...


Ainsi le passage au professionnalisme de la nouvelle ligue va avoir lieu en 3 étapes clés: la 1 (2022-2024), la 2 (2025-2028) et enfin la 3 (2029-2032).


Etape 1 (2022-2024): c'est le lancement de la Pro League. Comme l'a dit encore récemment Madame Mayumi Taniguchi, ce sera une compétition hybride mélangeant des clubs pros (Panasonic Wild Knights, Kobelco Steelers, etc...) avec d'autres corpos (Toshiba Brave Lupus, etc...). Mais plus rien à voir déjà avec l'ancienne Top League.


Le championnat se jouera sur matchs aller/retour, les équipes auront enfin un stade et les clubs débuteront leur commercialisation. Par ailleurs, le cap va être mis sur l'élévation du niveau de la Pro League. Moins de clubs en élite (12 contre 16) et 4 joueurs étrangers sur le terrain dont 3 internationaux capés (contre 2 aujourd'hui). C'est ainsi la fin du passeport asiatique avec le retour en Corée du sud de la grosse colonie de joueurs sud-coréens.


Etape 2 (2025-2028): A partir de 2025, le championnat hybride n'existe plus. Toutes les équipes des 2 premières divisions devront obligatoirement avoir un effectif 100% professionnel. C'est le véritable début de la ligue professionnelle japonaise de rugby.


A cette date, de nouveaux clubs pourront candidater pour intégrer la future Pro League (contre 2022 à l'origine). Les exigences pour les nouvelles équipes seront grandes avec notamment un effectif 100% pro pour jouer dans l'une des 2 divisions professionnelles


Etape 3 (2029-2032): A partir de 2029, les clubs ne pourront plus avoir qu'une seule zone hôte et devront disposer obligatoirement d'un stade de minimum 15 000 places. Cela sera terminé le temps où les équipes jouaient sur plusieurs terrains pour répondre à la question du stade comme Canon Eagles par exemple, qui va évoluer à Yokohama et Oita dès 2022.


D'autres clubs auront aussi eu le temps d'ici-là de construire leur propre stade, comme Suntory Sungoliath qui a pour projet de construire le sien dans le quartier de Minato à Tokyo ou Kubota Spears qui va agrandir le Edogawa Stadium dans l'arrondissement d'Edogawa.


Infrastructures, commercialisation et professionnalisation de l'effectif, tout sera fait pour que la future Pro League soit le championnat national de rugby numéro 1 au monde en 2032. A noter qu'à chaque passage à une nouvelle étape, la compétition pourra voir son calendrier et le nombre de clubs dans chaque division totalement changés.

183 vues0 commentaire