Pourquoi la série "School Wars" est le plus grand chef-d'oeuvre sur le rugby


Ces dernières années, nous avons vu l'arrivée de nombreux films sur le rugby, qu'ils soient basés sur des faits historiques (Invictus, The Brighton Miracle, etc...) ou bien tout simplement comiques, venant en général du cinéma indien (Sye, Jungle Cry, etc...).


Mais aucun ne dépasse le maître en la matière, la série "School Wars", qui aura droit en 2004 à un reboot en film avec "School Wars: Hero". Diffusé à la télévision japonaise entre 1984 et 1988, cette série est un véritable témoin de la société nippone des années 70.


En effet, celle-ci aborde un sujet sensible en se concentrant sur les Yankees, les 1er vrais délinquants japonais de l'époque coiffés d'une banane et d'un pantalon noir. Ils deviendront vite célèbre plus tard dans les mangas "Young GTO" et "Racaille Blues" notamment.


Dans les années 70, ces jeunes voyous sont un véritable fléau dans leur établissement scolaire. Ils fument au lieu d’aller en cours, préfèrent se battre au lieu d’étudier, se décolorent les cheveux et se coiffent bizarrement.


Les yankees cherchent à faire la loi dans leur classe, puis dans leur lycée et enfin se battent entre lycées un peu comme pour défendre un territoire. Ils agressent ainsi leur camarades de classe (garçons ou filles), tabassent même leur professeur, etc...


C'est dans cet environnement que Yoshiharu Yamaguchi, international japonais de rugby (13 caps), débarque comme nouveau professeur en 1975. Malgré son allure imposante, l'ancien 3ème ligne n'est pas respecté le moins du monde comme ses autres collègues.


Beaucoup de joueurs sèchent les entraînements de l'équipe de rugby. Mais petit à petit, entre quelques belles baffes données gratuitement à ses élèves et un entraînement spartiate, il va ramener ces jeunes voyous dans la société grâce au rugby. En 1980, Fushimi Technical HS entrera définitivement dans l'histoire du rugby nippon en remportant pour la 1ère fois le mythique Hanazono, plusieurs années après une défaite humiliante 112 à 0.


"School Wars" nous montre dans un grand souci de réalisme la société nippone des années 70, très violente au lycée avec les fameux Yankee et tout ce qui tourne autour: les filles, la barrage, le racket, le vandalisme, etc... Et au final le sport ovale avec ses "valeurs musclées" comme remède pour "sauver" ces jeunes voyous.


La série japonaise à succès est aussi bien connue grâce à son fameux générique, "holding out for a hero" de Miki Asakura, une chanteuse assez connue pour ses covers de chansons américaines qu'elle a transformé en J-Pop (Michael Jackson, Bonnie Tayler, etc...).


75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 - 2021 | asierugby.com