Hong Kong va mettre fin à son programme de rugby élite à XV


La pandémie du coronavirus fait actuellement de gros dégâts dans le rugby asiatique. Après la Malaisie, à la recherche de 400 000 euros pour participer à l'Asia Rugby Championship, c'est désormais au tour de Hong Kong.


Faisant face à des soucis financiers monstrueux (plus de 16 millions d'euros de perte en 2020), la fédération hongkongaise de rugby a décidé de mettre un terme à son programme de rugby élite à XV. Pour simplifier, cela veut dire la "mort" du rugby professionnel à XV hongkongais. Ce sont ainsi plus de 30 joueurs internationaux et 5 membres du personnel qui vont voir leur contrat être expirés le 30 juin prochain.


Le programme de rugby élite à XV avait été lancé en 2016 avec comme objectif de qualifier les Dragons pour la première coupe du monde de rugby de leur histoire. En supprimant celui-ci, Hong Kong dit adieu à ses maigres chances d'aller en coupe du monde un jour.


A l'opposé, ce sacrifice permet de sauvegarder le programme de rugby élite à 7 et donc de conserver le statut de professionnel pour la sélection nationale à 7. Comme souvent en Asie, dès qu'il y a un choix à faire, c'est le rugby à 7 qui est privilégié. C'est moins coûteux et la sélection en question a plus de chance d'atteindre une compétition internationale (J.O.).


La fin du programme de rugby élite à XV va ainsi rebattre les cartes dans le rugby asiatique à XV. La Corée du sud, 3ème nation du continent ces dernières années, voit en effet au contraire de beaux jours devant elle avec l'élection de Yoon Choi comme nouveau président de la KRU et des grosses ambitions affichées pour la renaissance du rugby sud-coréen. La sélection de la Rose de Sharon devrait ainsi vite retrouver dans les années à venir sa position de 2ème puissance du rugby à XV en Asie derrière le Japon.

249 vues0 commentaire