Coupe du monde de rugby de 2027: les ambitions chinoises!


Alors que le rugby est encore inconnu dans le pays, la Chine commence à affirmer de grosses ambitions après de nombreux échecs ces dernières années. Sous les commandes depuis 2019 du président Chen Ying Biao, la fédération chinoise de rugby a "enfin"connu un réveil. D'entrée de jeu, le dirigeant a nommé le néo-zélandais Sean Horan à la tête de la sélection féminine de rugby à 7. Les résultats ont été au rendez-vous avec une qualification historique pour les jeux olympiques de Tokyo de 2020.


Les hommes quant à eux, troisième des qualifications asiatiques, participeront au tournoi de repêchage en compagnie de Hong Kong. Grand perdant de ces dix dernières années, le rugby à XV a connu un second souffle en sélection. Le sélectionneur Liu Cheng Long a ainsi pu obtenir la meilleure sélection chinoise à XV de la jeune histoire des Plum Blossoms.


Après des années et des années d'humiliation (notamment face à la petite île de Guam), les chinois ont remporté l'Asia Rugby Championship Division 3 Est 2019 en pulvérisant l'Inde sur le score sans appel de 74 à 17 (la plus large victoire de leur jeune histoire) et l'Indonésie (63 à 10)! Les présences dans l'effectif de joueurs d'origine fidjienne (le numéro 8 Jovilisi Sadau et l'ouvreur Ratu Totivi Dakainiviti Ralulu) du club amateur de Chongqing Rangers, mais aussi d'internationaux chinois évoluant dans la franchise pro hongkongaise des South China Tigers (l'ailier Liu Jun Kui et l'arrière Ma Chong) auront été pour beaucoup.


Il faut dire que la fédération chinoise de rugby a conclu un partenariat important avec celle fidjienne et importe depuis plusieurs années désormais des centaines de jeunes fidjiens dans les écoles chinoises à la manière des jeunes tongiens au Japon.


Le lancement cette année de la franchise professionnelle des Shanghai Lions dans le Global Rapid Rugby (qui sera composé à grande majorité de joueurs néo-zélandais) doit aussi permettre la montée de la sélection chinoise pour le futur.


Seulement 80ème nation mondiale à l'heure actuelle, la Chine remonte doucement la pente mais va jouer gros le mois prochain lors de l'Asia Rugby Championship Division 2 à Lahore (Pakistan). Les Plum Blossoms (promus) affronteront en effet en 1/2 finale la Thaïlande (77ème au classement World Rugby) tandis que le Pakistan jouera contre Taïwan.


En l'espace de deux rencontres, les chinois peuvent ainsi gagner le tournoi et remonter en Asia Rugby Championship Division 1 (deuxième division asiatique), ce qui serait une première depuis 2008! A l'époque, les Plum Blossoms avaient pourtant déclaré forfait avant de connaître un naufrage deux ans plus tard en troisième division face à l'Inde (94 à 5) et la Thaïlande (56 à 5). La fédération privilégiait dès lors le rugby à 7, pour mieux tuer celui à XV.


Les temps ont changé dix ans après et la Chine se prépare enfin à renaître avec un gros objectif avoué par le président de sa fédération Chen Ying Biao: obtenir une qualification historique pour la coupe du monde de rugby de 2027! Cela parait pour l'heure très compliqué vu l'état du rugby chinois mais il est déjà bien de revoir la sélection à XV chinoise obtenir à nouveau de bons résultats sur la scène asiatique.

© 2020 - 2020 | asierugby.com