Les Vladivostok Tigers rejoindront-ils la future Pro League japonaise?


A l'instar possible de Hyundai Glovis (Corée du sud), la future Pro League japonaise pourrait-elle s'ouvrir à la Russie? En 2019 a été lancé le club professionnel des Vladivostok Tigers.


L'équipe russe a vu le jour avec comme objectif d'évoluer dans la Premier League et dans la zone asiatique. Le rapprochement entre la fédération russe de rugby et Asia Rugby, très révélateur, s'est d'ailleurs accentué ces derniers mois.


Alors où pourrait jouer les Vladivostok Tigers? Le Global Rapid Rugby n'est déjà plus. Il ne reste dès lors plus qu'un seul championnat: la future Pro League japonaise qui démarrera en 2022. L'équipe russe aurait tout intérêt de se tourner à 100% vers le Japon.


Un facteur en particulier pèse beaucoup dans la balance: la distance. Le club russe, basé à l'extrême sud-est de la Russie, est trop éloigné de Moscou et ses environs où se trouvent la majorité des équipes de la première division locale (6 500 kilomètres en moyenne).


A l'opposé, il est assez proche du Japon: Fukuoka (1 065 km), Osaka (988 km), Tokyo (1 067 km), Kamaishi (937 km) ou encore Sapporo (766 km). Les Vladivostok Tigers, qui évoluent depuis cette année en Major League Rugby League (2ème division russe), semblent donc destinés à se tourner vers le championnat japonais. On devrait donc voir cette équipe candidate pour intégrer la future Pro League dans les années à venir.

217 vues

© 2020 - 2020 | asierugby.com