New League japonaise: où vont jouer les futures franchises?

Mis à jour : juil. 2


La liste des équipes qui participeront au lancement de la New League en janvier 2022 est désormais connue (25 au total). Mais la question est de savoir à présent où évolueront ces franchises. Si pour les 2/3 d'entres-elles, on sait quasiment l'endroit où elles seront basées et où elles joueront, c'est le flou total pour le dernier 1/3. Voici un aperçu:


Toyota Verblitz = Toyota City, Toyota Stadium (45 000 places)


Kobelco Steelers = Kobe, Noevir Stadium Kobe (30 132 places)


Kintetsu Liners = Higashi-Osaka, Hanazono Stadium (26 544 places)


Kurita Water Gush = Kawasaki, Kawasaki Todoroki Stadium (26 232 places)


Panasonic Wild Knights = Kumagaya, Kumagaya Rugby Stadium (24 000 places)


Coca-Cola Red Sparks et Kyuden Voltex = Fukuoka, Level-5 Stadium (22 000 places)


NTT-Docomo Red Hurricanes = Osaka, Osaka Expo '70 Stadium (21 000 places)


Kubota Spears = Chiba, Fukuda Denshi Arena (19 781 places)


NEC Green Rockets = Kashiwa, Hitachi Kashiwa Soccer Stadium (15 349 places)


Mitsubishi Sagamihara Dynaboars = Sagamihara, Sagamihara Gion Stadium (15 300 places)


Yamaha Jubilo = Iwata, Yamaha Stadium (15 165 places)


Shimizu Blue Sharks = Yokohama, NHK Spring Mitsuzawa Football Stadium (15 046 places)


Canon Eagles = Machida, Machida GION Stadium (15 000 places)


Toyota Industries Shuttles = Nagoya, Paloma Mizuho Rugby Stadium (15 000 places)


Honda Heat = Suzuka, Mie Sports Garden (12 000 places)


Chugoku Red Regulions = Hiroshima, Bingo Stadium (10 000 places)


Mazda Blue Zoomers = Hiroshima, Hiroshima Koiki Park Stadium No.1 (10 000 places)


Munakata Sanix Blues = Munakata, Global Arena (10 000 places)


Kamaishi Seawaves = Kamaishi, Kamaishi Recovery Memorial Stadium (6 000 places)


Sur les 20 franchises citées, 15 répondent à l'une des exigences prioritaires pour pouvoir jouer dans les deux premières divisions professionnelles (avoir un stade d'une capacité minimum de 15 000 places). On peut imaginer que Munakata Sanix Blues et Honda Heat ne devraient pas tarder pour rénover et agrandir leur stade en construisant une nouvelle tribune. Kamaishi Seawaves pourrait faire de même (en ont-ils vraiment les moyens?) ou décideront-ils alors de déménager pour jouer dans un stade plus grand et conforme?


Tokyo, la mégalopole japonaise, est un souci majeur pour cinq équipes qui sont basées à l'intérieur de celle-ci ou juste autour. Ces équipes vont devoir batailler pour trouver un stade et risquent pour la plupart d'entres-elles de se baser plus loin vers les régions du Tohoku ou du Kansaï par exemple comme les équipes de J-League dans les années 90.


Ces cinq franchises sont Suntory Sungoliath, Toshiba Brave Lupus, Hino Red Dolphins, Ricoh Black Rams et NTT Shining Arcs.

0 vue

© 2020 - 2020 | asierugby.com