Sho Takenaka: la grande déception japonaise des années 2010


Lorsque Eddie Jones devient sélectionneur du Japon en 2012, il a déjà repéré plusieurs pépites chez les jeunes joueurs japonais. L'un d'entre-eux est alors un certain Sho Takenaka (Tsukuba Univ.). Vainqueur du Hanazono en 2011 avec Toin Gakuen HS et des certains Jumpei Ogura et Kotaro Matsushima, l'ailier nippon est alors un très grand espoir.


Sho Takenaka est à cette époque le 3/4 le plus rapide repéré par le technicien australien (avant l'arrivée de Kenki Fukuoka en 2013). C'est ainsi que l'ailier japonais joue en 2012 avec les Junior Japan avant d'être convoqué par Eddie Jones pour les deux oppositions du Japon face aux barbarians français. Malgré deux défaites (40 à 21 et 51 à 18), il va s'illustrer lors du second match en inscrivant en solo un essai de 80 mètres grâce à ses cannes de feu.


Mais il ne sera plus rappelé par le sélectionneur des Brave Blossoms et n'obtiendra jamais sa première cape. Par la suite, il signe chez NEC Green Rockets en 2015. Mais ses blessures à répétitions vont l'empêcher de s'imposer.


Hormis la saison 2017/2018, il ne va ainsi quasiment jamais jouer. Après 5 années en Top League et seulement 9 rencontres jouées, Sho Takenaka a raccroché les crampons, faute de trouver une nouvelle équipe. A 27 ans, l'ancien grand espoir du rugby japonais a décidé de retourner à Tsukuba Univ. pour obtenir une licence d'enseignant.


95 vues

© 2020 - 2020 | asierugby.com