Pro League: Munakata Sanix Blues va réduire ses coûts et devrait évoluer en 2ème ou en 3ème division


Bon dernier de la poule A avec 5 points au compteur, Munakata Sanix Blues ne jouera pas les premiers rôles lors du lancement de la Pro League en janvier 2022. Le club japonais, qui tarde à se professionnaliser, va prendre le chemin opposé.


En effet, l'équipe va se séparer de la majorité (voir la totalité) de ses joueurs étrangers. Le président Yoshinori Ejima a déclaré que le coût de l'effectif va être réduit drastiquement et que le club devrait évoluer en 2ème ou 3ème division de la New League l'an prochain. Cela devrait pousser à de nombreux départs, y compris chez les joueurs japonais professionels.


Munakata Sanix Blues ne répond pas à de nombreuses exigences (un stade de 15 000 places par exemple). Fondé en 1994, l'équipe a participé à la Top League depuis 2003 mais n'avait jamais fait mieux qu'une 7ème place lors de la saison 2009/2010.


Plus inquiétant, cela révèle un peu plus le déclin croissant du rugby dans la région de Kyushu, pourtant réputé l'une des plus riches (surtout au niveau scolaire). Kyuden Voltex, autre club majeur de l'île, n'a jamais vraiment récupéré depuis l'impact économique des derniers tremblements de terre. Kyushu n'aura ainsi aucun club présent en 1ère division de la future Pro League. Coca-Cola Red Sparks sera au mieux dans la 2ème...

205 vues0 commentaire