Pro League japonaise: Toshiba Brave Lupus basé à Sapporo (Hokkaido)?

Mis à jour : juil. 17


C'est une rumeur qui a démarré il y a déjà un bon moment et qui gagne de plus en plus de poids. Toshiba Brave Lupus pourrait déménager à Sapporo pour évoluer dans la future Pro League. Ce n'est un secret pour personne, il y a trop de franchises de Top League concentrés sur Tokyo: Suntory Sungoliath, Toshiba Brave Lupus, Hino Red Dolphins et Ricoh Black Rams. Il n'y a pas assez de stades disponibles en conséquence.


De plus, le but de la New League à venir est de se développer dans un maximum de préfectures et de régions possibles. Et quand on regarde une carte, c'est quasiment le désert au dessus de Panasonic Wild Knights, qui est basé à Kumagaya (Saitama).


On ne retrouve ainsi que Kamaishi Seawaves (Iwate) et probablement dans quelques années Akita Northern Bullets (Akita). Il y a ainsi de nombreuses terres à conquérir dans cette partie du pays. Et en particulier dans la région de Hokkaido.


Dans cette dernière, il y a bien un club amateur, les Hokkaido Barbarians, mais ceux-ci n'ont pas les infrastructures et les moyens nécessaires pour intégrer la future Pro League japonaise. Aussi, les espoirs d'une probable franchise dans cette grande île se reporte sur l'une des équipes de Tokyo. Et le choix le plus évident est Toshiba Brave Lupus.


Pourquoi? La société Toshiba a un long historique avec Hokkaido dans un autre sport majeur du pays: le football. Aux origines, il y avait une équipe nommée Toshiba SC (1935-1995) qui jouait à Kawasaki (Kanagawa). En 1995, le club voulait devenir professionnel mais ne pouvait être basé dans cette ville car une équipe majeure de la jeune J-League, le Verdy Kawasaki (aujourd'hui Tokyo Verdy), y évoluait déjà.


C'est ainsi que le club alla déménager à Hokkaido, devint professionnel et fût renommé le Consadole Sapporo. Toshiba Brave Lupus, dont la société mère est en proie à des soucis économiques majeurs depuis des années, devrait vite emprunter la voie du professionnalisme et abandonner son modèle corpo pour devenir une franchise communautaire à Sapporo. Mais où pourrait alors jouer cette équipe?

Le premier choix qui vient en tête est le Sapporo Dome (42 000 places). Mais le Hokkaido Sapporo Dome (J-League 1, football) et le Hokkaido Nippon-Ham Fighters (NPB, baseball), qui utilisent le stade, seraient-ils d'accord pour le partager avec la future franchise de rugby?


En cas de refus de ces derniers, le choix le plus évident est alors le Sapporo Atsubetsu Park Stadium, ancien bastion du Hokkaido Consadole Sapporo. Ce stade, avec ses 20 861 places, répond qui plus est parfaitement aux exigences demandées pour évoluer dans les deux divisions professionnelles de la future New League (15 000 places minimum requises).

© 2020 - 2020 | asierugby.com