Le XV des jeunes joueurs japonais qui brillent en Top League et qui sont proches des Brave Blossoms


Nous sommes à moins de 3 ans de la coupe du monde de rugby de 2023 en France et Jamie Joseph devrait bientôt convoquer son premier groupe depuis le 1/4 de finale perdu contre l'Afrique du sud lors du mondial 2019.


Je vais vous présenter les meilleurs espoirs japonais à leur poste qui brillent depuis cette année ou l'an dernier en Top League, sans cape et qui sont proches des Brave Blossoms. En première ligne, le talonneur Hinata Takei est l'une des grandes révélations de Ricoh Black Rams. Joueur très mobile et talentueux, il ressemble beaucoup à Shota Horie.


Shigure Takao (Kobelco Steelers) est un pilier gauche assez solide et prometteur tandis que Shunsuke Asaoka (Toyota Verblitz) est un véritable monstre de puissance au poste de pilier droit. Il a tout pour devenir le successeur de Koo Jiwon (Honda Heat) dans le futur.


Poste désert du Japon depuis la coupe du monde de rugby de 2019, la 2ème ligne voit émerger deux redoutables joueurs nippons: Daichi Akiyama (Toyota Verblitz) et Takayasu Tsuji (Suntory Sungoliath). Malgré une taille moyenne, ce sont des gabarits puissants qui me font beaucoup penser au légendaire Hitoshi Ono.


Daichi Akiyama n'est plus à présenter. Lors de la finale universitaire en janvier 2018, il avait réalisé une performance XXL, détruisant tout sur son passage à l'image de l'international japonais Ataata Moeakiola. C'est pour donner une idée du potentiel de ce phénomène.


En 3ème ligne, Shota Fukui est un ovni. Bien que remplaçant de Ben Gunter, il a gagné la confiance de Robbie Deans. Fantastique avec les Baby Blossoms et les Junior Japan par le passé, ses rentrées sur le terrain cette saison en Top League font toujours un mal énorme aux équipes adverses en seconde période. Tout le monde au pays voit en ce joueur un futur grand international nippon pour les années 2020.


Son coéquipier Itsuki Onishi (Panasonic Wild Knights), qui rapelle Shunsuke Nunomaki, a lui aussi gagné la confiance du technicien australien. Il est devenu un titulaire indiscutable. Malgré une blessure en ce début d'année, Kyo Yoshida (Toyota Verblitz) reste sur une saison monstrueuse l'an passé en championnat. Il est lui-aussi très proche de la sélection nationale.


Derrière, qui peut encore ne pas connaître Naoto Saito (Suntory Sungoliath)? Le phénomène nippon, qui enflamme le rugby au pays depuis le Hanazono, puis en universitaire chez Waseda Univ., a joué pour les Sunwolves en Super Rugby en 2020.


Il a marqué le début de saison de Top League avec le club de Tokyo, confirmant les attentes. D'un profil similaire à Fumiaki Tanaka, il est plus complet, redoutable buteur et sait déjà faire parler son autorité malgré son jeune âge. Il sera présent en France dans 2 ans. Appartenant à la communauté des coréens-japonais, Lee Seung Sin (Kobelco Steelers) est un jeune prodige de 20 ans qui vient de passer déjà au professionnalisme.


Ancien international U20 nippon et capitaine des Junior Japan lors du titre au World Rugby Pacific Challenge 2020, son profil a marqué les esprits de l'entraîneur-chef néo-zélandais Dave Dillon. Tout est parfait chez lui entre son intelligence de jeu et son jeu au pied millimétré. Sa polyvalence (ouvreur/centre) est un atout de plus pour intégrer la sélection.


Aux ailes, il y a du monde, beaucoup de monde et j'ai du faire des choix. Taichi Takahashi (Toyota Verblitz) était une révélation l'an dernier, il est désormais une confirmation. Le joueur japonais est devenu un titulaire indiscutable à l'aile droite aux yeux de Steve Hansen.


Percutant, puissant et redoutable dans le jeu aérien, son profil va plaire à plus d'un titre à Jamie Joseph alors que le Japon devra faire face à l'Angleterre et à l'Argentine dans le mondial en France dans 2 ans. Voilà pourquoi j'ai repositionné Koki Takeyama (Panasonic Wild Knights) à l'aile gauche. Bien que jouant à droite avec son club, c'est un poste où il a déjà joué par le passé. Ses performances se confirment de match en match depuis un an.


Le futur successeur de Kenki Fukuoka sera peut-être lui. Avec tout ce beau monde, j'ai placé Shogo Nakano (Suntory Sungoliath) second centre. On ne présente plus le "Sonny Bill Williams" japonais, monstre de puissance et joueur technique hors-pair. Son profil ainsi que sa polyvalence (centre/ailier) font déjà de lui aux yeux de Jamie Joseph un très grand candidat pour intégrer la sélection des Brave Blossoms dès cette année.


On n'entend pas beaucoup parler de lui mais Yuki Ikeda (NTT Shining Arcs) enchaîne les bonnes performances depuis 2 ans. De quoi faire de lui un possible successeur de Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath) en sélection dans les années à venir.


Enfin, le poste d'arrière n'a jamais regorgé d'autant de talents. Je ne cite que les Seiya Ozaki (Suntory Sungoliath), Ryuji Noguchi (Panasonic Wild Knights), Kyohei Yamasawa (Panasonic Wild Knights dès avril 2021), etc... Et un petit dernier vient se mêler à ce beau monde.


Il s'agit de Taira Main (Ricoh Black Rams). Joueur hafu (père néo-zélandais et mère japonaise), ce dernier vient de passer professionnel à l'âge de 20 ans. Il fait parti de cette nouvelle génération ambitieuse qui ne veut pas suivre le modèle traditionnel (il a refusé d'aller à l'université contre l'avis de sa mère) et affiche de grandes ambitions.


Comme un certain Kosei Ono avant lui, son rugby est beaucoup influencé par la Nouvelle-Zélande même s'il a joué pour Gose Industrial HS (2016-2018) et porté le maillot des U18 nippons par le passé. C'est un joueur surveillé de près et sa très belle performance ce week-end n'a fait que confirmer les espoirs qu'on avait en lui.


Le XV type:


1-Shigure Takao (Kobelco Steelers) - 15/08/1996 - 176 cm - 110 kg

2-Hinata Takei (Ricoh Black Rams) - 17/06/1997 - 171 cm - 97 kg

3-Shunsuke Asaoka (Toyota Verblitz) - 24/06/1996 - 186 cm - 121 kg

4-Daichi Akiyama (Toyota Verblitz) - 14/11/1996 - 192 cm - 110 kg

5-Takayasu Tsuji (Suntory Sungoliath) - 28/10/1995 - 190 cm - 113 kg

6-Shota Fukui (Panasonic Wild Knights) - 28/09/1999 - 186 cm - 101 kg

7-Itsuki Onishi (Panasonic Wild Knights) - 09/12/1995 - 185 cm - 98 kg

8-Kyo Yoshida (Toyota Verblitz) - 30/06/1995 - 188 cm - 106 kg

9-Naoto Saito (Suntory Sungoliath) - 26/08/1997 - 165 cm - 75 kg

10-Lee Seung Sin (Kobelco Steelers) - 13/01/2001 - 176 cm - 88 kg

11-Koki Takeyama (Panasonic Wild Knights) - 25/09/1996 - 175 cm - 87 kg

12-Yuki Ikeda (NTT Shining Arcs) - 21/05/1995 - 185 cm - 98 kg

13-Shogo Nakano (Suntory Sungoliath) - 11/06/1997 - 186 cm - 100 kg

14-Taichi Takahashi (Toyota Verblitz) - 24/06/1996 - 180 cm - 91 kg

15-Taira Main (Ricoh Black Rams) - 05/09/2000 - 178 cm - 89 kg

153 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 - 2021 | asierugby.com