Le Sri Lanka veut renforcer sa sélection avec des joueurs étrangers


Ambitieux pour atteindre la coupe du monde de rugby dans plusieurs années, le Sri Lanka veut tout d'abord redevenir l'une des puissances majeures derrière le Japon en Asie, et pour cela, il vise à sélectionner de nombreux joueurs étrangers.


Le pays l'avait déjà fait dans le passé avec le fidjien Emori Waqavulagi en 2015. Mais le SLR avait été sanctionné en 2016 par World Rugby pour une grave infraction aux lois en ayant fait porter le maillot illégalement au joueur cité.


La fédération sri lankaise de rugby a appris de ses erreurs et se concentre à présent sur des joueurs étrangers avec des origines sri lankaises de 2ème et 3ème génération. Le premier déjà connu est le 3ème ligne Rowan Perry. L'ancien international U20 australien (26 ans, 180 cm et 100 kg) avait porté le maillot de Ceylonese Rugby & Football Club par le passé.


Le président du SLR, Rizly Illyas, a d'ailleurs déjà contacté le joueur pour le faire revenir au pays. Rowan Perry est éligible pour porter le maillot des Tuskers puisqu'il est né dans le village de Belihuloya (sud-est de Colombo) en 1994.


Le second est Adam Gauder. Cet arrière, lui-aussi australien, peut évoluer aux postes de centre et d'ouvreur. Il a déjà joué dans la Dialog Rugby League lors de la saison 2018/2019 avec Colombo Hockey and Football Club. Il est également éligible comme son compatriote puisque son père Ralph est né dans l'île.


D'autres joueurs vont aussi être dans le viseur et pour cela, la fédération sri lankaise de rugby va autoriser toutes les équipes du championnat à avoir des joueurs étrangers dans leur effectif. Un bouleversement majeur pour la sélection des Tuskers.

47 vues

© 2020 - 2020 | asierugby.com