Coca-Cola Red Sparks va disparaître

Mis à jour : mai 1


La guerre fait rage dans le rugby japonais alors que la future Pro League sera lancée en janvier 2022. Osamu Ota, nommé président de la JRTL (la société de gestion de la nouvelle ligue à venir), ne cède pas de terrain aux clubs qui se révoltent.


L'un de ceux-ci est Coca-Cola Red Sparks. Ce dernier ne répond pas aux exigences de la Pro League. Aussi la société Coca-Cola a annoncé son retrait de la JRTL (accepté par Osamu Ota) et plus grave encore la fin des activités de rugby de son équipe.


Cela veut dire tout simplement la fin de Coca-Cola Red Sparks qui va disparaître du paysage du sport ovale nippon. C'est une mauvaise nouvelle pour le rugby dans la région de Kyushu après l'annonce il y a quelques jours de Munakata Sanix Blues qui va réduire son budget et laisser partir tous ses joueurs étrangers.


Créé en 1966, Coca-Cola Red Sparks a souvent fait l'ascenseur entre la Top League et la Top Kyushu A League (2 titres remportés en 2003 et 2012) ces dernières années, puis entre la Top League et la Top Challenge League. 3ème de la TCL cette saison, le club de Fukuoka aurait dû jouer en 2ème division de la future Pro League en 2022.


De nombreux joueurs vont devoir trouver une nouvelle équipe à présent. C'est ainsi le cas des deux internationaux nippons à XV de l'effectif: le 3ème ligne Malgene Ilaua (7 caps) et le 3/4 Will Tupou (12 caps), qui avait participé au mondial 2019 au pays. L'effectif 2021 se composait de 52 joueurs, soit 36 employés et 16 professionnels (dont 7 nippons).

79 vues0 commentaire