Ces joueurs chinois qui ont évolué dans le championnat japonais


Jeune nation de rugby, la Chine est devenue membre de World Rugby en 1997. Sa sélection nationale a vu le jour la même année et a joué son premier match international contre Singapour (défaite 33 à 3). La fédération chinoise de rugby ayant privilégié le rugby à 7 dès 2002, la sélection à XV a rapidement disparu de la circulation.


Elle occupe ainsi aujourd'hui une misérable 80ème place au classement World Rugby derrière des pays comme la Jamaïque, Andorre, Guam et le Botswana. Pourtant dans les années 2000, grâce aux performances de son équipe nationale de rugby à 7, le rugby chinois a connu ses quelques heures de gloire.


Plusieurs de ses joueurs à XV et à 7 ont ainsi été dans le viseur des clubs nippons et ont pu partir au Japon et signer un contrat professionnel. Cela avait commencé avec le célèbre He Zhong Liang. Puissant 2ème ligne (27 ans, 193 cm et 100 kg), il signait en 2008 chez Mitsubishi Sagamihara Dynaboars. Plusieurs choses frappèrent l'international chinois.


Tout d'abord la différence de professionnalisme entre celui japonais et celui de son pays. Mais également l'attractivité financière. En sélection, He Zong Liang touchait environ 3 euros/jour alors qu'il gagnait un revenu de plus de 75 000 euros/an avec son club nippon.


L'international chinois resta quatre saisons avant de signer ensuite chez Canon Eagles en 2ème division. Deux autres de ses compatriotes signèrent aussi un contrat professionnel dans le pays du Soleil Levant. En 2009, le jeune pilier Wang Sibo (22 ans, 188 cm et 125 kg) arrivait chez Ricoh Black Rams. Il y resta un an avant de signer ensuite chez Kobelco Steelers (2010-2012) puis de partir ensuite chez Mitsubishi Sagamihara Dynaboars.


Le dernier fut enfin l'international chinois Li Yang (27 ans, 178 cm et 83 kg) qui signa chez Kintetsu Liners (2011-2015). Véritable fusée, il courait le 100 mètres en 10 secondes et 6 dixièmes et faisait parler sa vitesse sur les terrains de Top League avec le mythique club d'Higashi-Osaka. La grande star du rugby chinois, l'ouvreur Zhang Zhiqiang, porta quant à lui le maillot des Leicester Tigers en Angleterre (2003-2004).


Depuis la Chine connaît une véritable traversée du désert. Des clubs disparaissent par dizaine et le pays ne compte plus que 10 000 licenciés aux dernières nouvelles pour une population de un milliard 300 millions d'habitants...

69 vues

© 2020 - 2020 | asierugby.com