1974: L'année où le Sri Lanka a tutoyé le sommet du rugby asiatique


Aujourd'hui nation du tier 2 asiatique, le Sri Lanka a connu son heure de gloire en Asie par le passé. Il faut remonter pour cela en 1974. Après Tokyo (1969), Bangkok (1970) et Hong Kong (1972), le pays a obtenu l'autorisation par l'Asian Rugby Football Union d'organiser la 4ème édition de l'Asia Rugby Football Tournament.


Le tournoi se déroule à Colombo, la capitale sri lankaise. Le Sri Lanka est dans la poule A avec la Malaisie, Singapour et le Laos. La poule B est bien plus relevée avec le Japon (3 titres), la Thaïlande, Hong Kong et la Corée du sud.


L'équipe du Sri Lanka, privée de son célèbre capitaine YC Chang (suspendu), va réussir un parcours sans faute en phase de poules. Les Tuskers battent Singapour (10 à 4) et la Malaisie (12 à 6) et écrasent le Laos (39 à 3). Premier de sa poule, le pays accède ainsi à l'unique finale de son histoire face à des Cherry Blossoms qui sont les grands favoris.


Le 23 novembre 1974, devant son public, le Sri Lanka affronte l'armada nippone dirigé par le sélectionneur Ryo Saito et où l'on retrouve de nombreux grands internationaux japonais comme le jeune centre Shigetaka Mori (actuel président de la JRFU).


Les Tuskers sont impuissants face à l'équipe nippone et sont balayés sur le score sans appel de 6 à 44. Tandis que les Cherry Blossoms gagnent leur 4ème titre consécutif (sur leur 25 au total aujourd'hui), le Sri Lanka vient d'écrire la plus grande page de son histoire.


La légende YC Chang deviendra par la suite président de la fédération sri lankaise de rugby. Il sera la première personne au monde à demander dès le début des années 80 à ce que le rugby devienne un sport professionnel. Mais il sera retoqué par l'International Rugby Board.


YC Chang tentera par la suite à faire passer le rugby professionnel au Sri Lanka au début des années 2000. Mais entre corruption et vision de l'amateurisme du sport ovale dans le pays (et en Asie en général), ce sera là-aussi un échec. Depuis le niveau des Tuskers reste faible et la sélection stagne en Asia Rugby Championship Division 1 (2ème division asiatique)

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout